Lectures_Drawingsandthings_ BD

Prévert, inventeur (Tome 1)

ou Prévert, n’est pas un poète (première partie)

IMG_0625


#L’histoire

Envoyé à 21 ans en Turquie pendant son service militaire, Jacques Prévert y fait la connaissance de Marcel Duhamel. De retour à Paris, ils s’installent dans le quartier de Montparnasse qui va devenir le coeur de l’avant-garde des années 1920. Entre petits boulots et fêtes enivrantes, Prévert fait la connaissance d’Aragon, Breton, Desnos, avec lesquels il écrit quelques-unes des plus belles pages du surréalisme. Mais la politisation de Breton ébranle le groupe d’amis. Viscéralement indépendant, Jacques Prévert prend ses distances vis-à-vis d’un mouvement avec lequel il ne va pas tarder à rompre et fait de nouvelles rencontres déterminantes, notamment avec Giacometti et Pierre Batcheff. S’ouvre alors pour lui une nouvelle carrière de scénariste.

IMG_0629

#Mon avis

Celle-ci je l’ai choisie en allant à la bibliothèque. La collection Aire Libre est destiné au public adulte et propose toujours des bandes dessinées ou romans graphiques en 1 à 3 volumes. Ce qui m’a attirée dans ce choix, c’est l’histoire de Jacques Prévert, car j’avais déjà réalisée des illustrations autour de ses textes et j’avais envie d’en savoir plus sur l’auteur.
Dans ce tome 1/3, j’ai adoré le simple fait de pouvoir avoir un portrait de l’auteur très documenté. Grâce au scénario, on comprend comment il a évolué, comment il est devenu  artiste et ce qu’était les années 20/30 à Paris. Aussi, sachez que ce tome est un ancien tome édité. Ce n’est plus à la vente, mais heureusement pour nous les éditions Dupuis ont sorti très récemment, les tomes 1, 2 et 3 dans un même livre. Prévert n’est pas un poète. Il me tarde du coup de vous redonner mon avis plus précis sur les tomes 1, 2 et 3 !

IMG_0628

Graphiquement parlant, les images sont magnifiques. On est plus proche du roman graphique. L’illustrateur a retranscrit beaucoup d’émotions dans ses dessins. A chaque page, l’auteur nous dresse un réel univers. Grâce à une maîtrise du noir et blanc et de la colorisation qui change au fil des pages. De la guerre, aux années folles en passant par le surréalisme… Les atmosphères sont réellement bien retranscrites et nous permettent de suivre les folles aventures de Jacques.
Dans certaines pages, j’avais  l’impression de ressentir certaines choses comme la pluie.
Si vous êtes curieux et que vous voulez en savoir plus sur l’auteur n’hésitez pas à franchir le cap ! Ce beau roman graphique est en tout point de vue : magnifique.

IMG_0630

En savoir plus ?


Genre : Roman graphique / Biographie
Pages : 72 pages en couleurs

Fiche Officielle : Editions Dupuis

Jacques Prevert, n’est pas un poete

 

Article en partenariat avec les Editions Dupuis

A lire aussi

Laisser un commentaire