Mes lectures BD #11 – Rose – A la rencontre de Denis Lapière

Hello ! Comment allez-vous ?

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le tome 2 de la trilogie “Rose. Pour ceux qui ont manqué le tome 1, je vous invite à lire le premier article : ici.
A l’occasion de cette sortie, je suis allée à la rencontre d’un des auteurs : Denis Lapière, afin d’en savoir plus sur leur travail et ce nouveau livre.

Dans le précédent article, j’avais découvert un bel univers. Une histoire qui m’avait vraiment plue, mais m’avait laissée sur ma fin. J’avais vraiment envie d’en savoir plus sur ce personnage très mystérieux, et qui finalement ne se connait pas lui-même.

Lectures-BD_Drawingsandthings

L’histoire du tome 2/3

Après l’assassinat de son père, détective privé, dans d’étranges circonstances, Rose choisit de reprendre ses enquêtes là où il avait dû les interrompre. Son don d’ubiquité, cette  »maladie » qu’elle ne s’explique pas, se révèle enfin utile pour avancer dans ses recherches et découvrir peu à peu des indices essentiels sur de nombreux secrets qui planent au-dessus d’elle. Mais plus Rose plonge dans les mystères et plus le danger s’accroît…

 

Lectures-BD_Drawingsandthings

L’interview

Comment avez-vous eu l’idée d’écrire cette histoire mystérieuse ?

Denis Lapière : C’est venu de plusieurs rencontres. D’abord Valérie Vernay que je connaissais très bien et avec qui je désirais travailler, ensuite Emilie Alibert qui a immédiatement apporté beaucoup à la dynamique du récit. Enfin, il y a Mathieu Reynes, avec qui j’ai commis plusieurs albums (Alter Ego, La Peur Géante) et qui m’a donné une idée, une piste très intéressante pour Rose; l’idée qu’elle se dédouble.

Le choix de mélanger les traits du polars et du fantastique vous attirait tous les deux ?

Denis Lapière : Bien entendu, c’est même ce qui a fondé notre envie commune. Mais nous voulions un fantastique narrateur, pas d’effets spéciaux juste pour le plaisir d’en faire, le pouvoir de dédoublement de Rose est justifié par son passé, son vécu et sa personnalité… comme on pourra le découvrir dans le tome 3.

Le scénario, est selon moi, imaginé comme un vrai film… Je m’explique : Le tome 1 pose l’histoire, le tome 2 répond à certaines de nos questions, mais en posent pleins d’autres. La fin va-t-elle donc nous surprendre ?

Denis Lapière : Je suis certain que oui. Il y a plusieurs surprises qui attendent les lecteurs dans ce dernier tome… Et ce sera une vraie fin de cette histoire. Pas une de ces fins qui appellent une suite improbable. Rose ne sera plus la même après ce qu’elle aura vécu, elle aura changé, grandi, mûri…  Cela pourrait donc être un film de cinéma ou de télévision, en effet.

Dans les deux tomes, Rose rencontre des fantômes coincés dans la maison de son père. Sont-ils la clé de l’énigme ?

Denis Lapière : Les fantôme font partie intégrante de la résolution finale mais pas, à proprement parler, de l’énigme. (ce sera plus clair quand vous lirez la fin… )

 

Après avoir parlé de l’histoire, j’aimerais parler des illustrations de cette belle trilogie
Je trouve que le style graphique, donne une dimension supplémentaire à l’histoire. Lorsque vous, avez pensé le scénario, cela paraissait une évidence de collaborer avec Valérie Vernay ?

Ce récit a été pensé et écrit pour Valérie Vernay et pour personne d’autre. Le dessin velouté de Valérie et la façon dont elle a géré, par un jeu de couleurs, les dédoublements de Rose sont fondateurs des émotions qui émaillent toute notre histoire.

Cette collaboration vous a plu ?

Nous ne pouvions rêver mieux !

Ces deux tomes m’ont réellement conquise, de part la qualité du scénario et des illustrations. Pourrait-on penser à une nouvelle histoire réalisée par vous 3 ?

Il ne faut jamais dire jamais, n’est-ce pas ?

 

Merci d’avoir répondu à mes questions mais je me permet d’insister… mais qui a tué le père de Rose ?

D’une certaine manière, Emilie et moi sommes coupables…

 

Lectures-BD_Drawingsandthings

En bref

Date de parution : 01/09/2017
Album cartonné – 48 pages en couleurs

Fiche Officielle : Editions Dupuis

Hello Octobre // Fonds d’écran et printables #11

Hello Octobre. 

Me revoilà enfin avec la nouveauté d’octobre !

Vous avez adoré ma petite illustration sur l’automne, du coup, je n’ai pas pu résister à l’envie de vous le transformer en fonds d’écrans, et printables.
Ca vous plait ? J’aime ce mélange de photographie et d’illustration. Peut être que c’est quelque chose qui vous attire plus que les citations ?

J’avoue que j’ai eu envie de tester autre chose pour ce mois-ci car j’ai l’impression que vous aviez moins aimé le thème précédent 🙂

Bon téléchargement !

FOND D’ECRANS

Ordinateur – Smartphone 1

PRINTABLES

CALENDRIER – MARQUE-PAGE

Les carottes à l’apéro, mais avec la mayo !

A l'apéro ? Je mange des carottes, c'est plus sain - Illustration by Drawings and things

Les carottes, sans mayo c’est pas un apéro !

Non, mais vraiment je veux bien faire des efforts, et laisser tomber les chips. Mais des carottes sans sauce c’est nul.

Ce matin je me lève de bonheur

Ce matin, je me lève de bonheur - Illustration by Drawings and things

Ce matin je me lève de bonheur

Oui, on est lundi, je sais que pour certains c’est l’heure de la démotivation totale. Mais chassez ces mauvaises pensées et vous verrez que vous passerez une plus jolie semaine !
Levez-vous de bonheur et de bonne humeur 🙂

Je joue de la musique… dans ma salle de bain

Je chante et je danse dans ma salle de bain et je le vis bien - Illustration by Drawingsandthings

4, 3, 2, 1, je joue de la musique…

Pour me réveiller, je mets toujours de la musique, le matin. Mais forcément quand je tombe sur une musique entrainante, ça finit toujours comme ça…
J’essaye de voir le bon côté des choses : personne ne me voit et en plus ça me booste pour la journée !

PS : Avez-vous reconnu le titre de la chanson ?

Faites des pancakes mais suivez la recette !

Faites des pancakes, mais suivez la recette ! - Illustration by Drawingsandthings

Faites des pancakes mais suivez la recette !

J’adore préparer le petit déjeuner que ça soit en semaine ou le week-end. Mais parfois, j’ai envie de faire des recettes alors que je n’ai pas tous les ingrédients, alors ça donne des choses… particulières, mais bonnes quand même 😉